Emetteurs IR/Série - Schémas d'utilisation

lagommette
Administrateur du site
Messages : 1820
Inscription : mar. 20 juil. 2010 14:44
Contact :

Emetteurs IR/Série - Schémas d'utilisation

Messagepar lagommette » mer. 16 janv. 2013 16:25

Cette rubrique se donne pour objectif de vous aider à mieux appréhender les technologies disponibles avec HC-SKIPPER pour contrôler vos équipements audio-vidéo.

Image

Comme vous le constatez sur le schéma ci-dessus, HC-SKIPPER et ses déclinaisons pour tablettes (et smartphones) disposent de plusieurs solutions pour prendre le contrôle de vos équipement audio-vidéo:

- Liaison infrarouge via WiFi (module IRTrans, module Global Caché iTach)
- Liaison infrarouge via Ethernet (câble réseau RJ45) (modèle IRTrans, modèle Global Caché iTach, modèle Global Caché GC-100, KIRA 128)
- Liaison infrarouge via câble électrique mono avec prise mini jack 3.5mm (modules WiFi ou bien Ethernet, Cf. ci-dessus)
- Liaison interface RS232 via port COM ou plus simplement via le module Global Caché IP_2SL ou Global Caché GC-100

Que ce soit à partir d'un PC, d'une tablette ou bien d'un smartphone, vous pouvez utiliser une ou plusieurs de ces technologies dans une ou plusieurs pièces.

En consultant le site web des constructeurs IRTrans ou Global Caché, vous avez surement noté que leurs modules Ethernet existaient aussi en version Power Over Ethernet ou POE. Cette technologie permet d'alimenter le module au travers du câble réseau RJ45, donc de se passer de la traditionnelle alimentation. Pour fonctionner, il faudra néanmoins vous équiper d'un switch ou d'un routeur POE. Ce dernier jouant alors le rôle d'alimentation électrique pour les équipements compatibles qui y seraient connectés.

Les modules présentés ci-dessus sont vus comme des équipements réseau au même titre qu'une imprimante, un serveur NAS, un PC portable, une tablette etc. Cela implique qu'ils sont identifiables au travers d'une adresse dite IP pour qu'ils puissent communiquer entre eux. Tous les équipements actifs connectés à votre réseau domestique ont une adresse IP. En général, ils l'obtiennent de façon dynamique et le plus souvent de la part de votre box ADSL. C'est la fonction Dynamic Host Configuration Protocol ou DHCP de votre box qui gère cette attribution. Celle-ci est en générale temporaire; On appelle cela un bail. Cela veut dire qu'un équipement peut se voir changer d'adresse IP lorsque son bail est expiré. Le serveur DHCP profite en général d'une reconnexion au réseau - pouvant survenir après une coupure électrique ou un simple débranchement du câble réseau - pour attribuer à un équipement une autre adresse IP. Une adresse peut toutefois être fixe.
En général, on place les adresses IP fixes sur une plage d'adresses non attribuables par le serveur DHCP. Les adresses IP fixes sont le plus souvent attribuées aux équipements non mobiles: Imprimantes, serveurs, routeurs etc.
Dans le menu de configuration de votre serveur DHCP vous trouverez nécessairement les deux informations qui composent la plage d'adresses dynamiques dont dispose le serveur: La première adresse et la dernière. Les deux formats d'adresses les plus répandus dans un réseau domestique sont 192.168.1.xxx ou 192.168.0.xxx ou xxx varie de 0 à 255. Vous pouvez donc en théorie connecter jusqu'à 255 équipements. Les adresses 0 et 255 ne sont toutefois pas accessibles et en général, l'adresse 1 ou 254 est prise par votre box ADSL. Cela vous laisse tout de même un nombre très significatif d'équipements pouvant être connectés à votre réseau ! Pour définir une plage d'adresses IP fixes, il suffit de diminuer l'étendue de la plage d'adresses dynamiques. Les adresses fixes pouvant alors être attribuées manuellement au delà de cette plage.

Bien que cela ne soit pas obligatoire, je conseille d'attribuer une adresse IP fixe hors de la plage d'adresses dynamiques à vos modules. Ainsi, vous serez certains de pouvoir les joindre à tous moments.

Revenir vers « Section Audio-Vidéo »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit